Le ministère du travail pour l'apprentissage

Des mesures en faveur des entreprises et des apprenti·e·s

Jeudi 4 juin, la Ministre du Travail a annoncé des premières mesures pour soutenir le maintien de l'apprentissage en France suite à la pandémie. En voici les principaux éléments :

1 : Les employeur·euse·s privé·e·s qui recrutent, entre le 1er juillet 2020 et le 28 février 2021, un·e apprenti·e mineur se verront verser une prime de 5 000 euros. Le montant de cette aide sera de 8 000 euros pour les apprenti·e·s de plus de 18 ans. Les employeur·euse·s publiques sont exclus de cette prime. Cette prime à l’embauche vaut pour tous les contrats d’apprentissage du CAP à jusqu'au Master / Master pro. Elle sera versée sans condition aux entreprises de moins de 250 salarié·e·s. Les entreprises de plus de 250 salarié·e·s devront respecter leur objectif de 5% d'apprenti·e·s dans leur effectif de 2021 pour bénéficier de cette prime ;

Retrouvez ici le guide du Ministère du Travail détaillant le modalités de cette aide ainsi que les démarches à effectuer pour y souscrire.

D'après le Décret n° 2020-1085 du 24 août 2020 relatif à l'aide aux employeurs d'apprentis.

2 : La durée de la période de formation préalable à la signature d’un contrat passant de 3 à 6 mois par une ordonnance prise en avril, sera reconduite à la rentrée 2020 ;

D'après le Décret n° 2020-1086 du 24 août 2020 relatif à la prise en charge financière de la période de formation en centre de formation d'apprentis des personnes en recherche de contrat d'apprentissage.

3 : Pour favoriser la formation à distance et la continuité pédagogique, il sera possible de financer l’achat d’ordinateurs portables dans le cadre de l’aide au premier équipement ;

Retrouvez l’intégralité des mesures et leurs détails sur le site WEB de CentreInffo.

La mise en application de ces mesures dépend de la publication des textes officiels du ministère du travail.


Dernière mise à jour le 25 août 2020

CFA Sup Nouvelle-Aquitaine

Pour en savoir plus contactez-nous